Le blog de la veille informationnelle

Le quotidien d’un agent immobilier en 2022

La réalité du métier d’agent immobilier

Vous pensez maîtriser les subtilités du métier d’agent immobilier ? Comme souvent, la réalité est plus nuancée. Tout d’abord, parce qu’il ne recouvre pas uniquement les transactions immobilières, durant lesquelles le conseiller va guider les acheteurs et les vendeurs à chaque étape. Il comprend aussi la gestion locative de biens et le syndic.

Ensuite, parce que les services immobiliers sont multiples, entre la négociation, l’administratif, la recherche de biens et la disponibilité envers les vendeurs et acheteurs (soir et week-end compris). Enfin, parce que les agentes immobiliers évoluent dans des cadres différents. Par exemple, en agence, indépendant, dans un réseau de mandataires indépendants, à la tête de sa propre structure. Quoiqu’il en soit, la quête – parfois périlleuse – est de trouver des logements à vendre. Pour cela, il est obligatoire de prospecter. Et comme les nouvelles technologies sont de plus en plus sollicitées dans le secteur immobilier, il faut savoir s’adapter et faire évoluer les pratiques.

Les aléas de la pige immobilière

Un essentiel du quotidien, c’est la pige immobilière. Que l’on soit débutant ou expérimenté, c’est un travail laborieux et parfois ingrat. Il consiste à contacter des vendeurs qui ont choisi de vendre leur bien de particulier à particulier, afin de les convaincre d’un rendez-vous, dans le but de décrocher un mandat de vente. Il faut souvent un grand nombre d’appels pour qu’une seule conversation s’instaure. Et parfois le doute subsiste.

Cependant, si la majorité des vendeurs cherchent à conclure une transaction sans passer par un agent immobilier, peu y parviennent et beaucoup finissent par faire appel à un professionnel. Il faut donc faire preuve de ténacité. D’autant que cette tâche permet de surveiller l’offre sur le marché immobilier. Une sorte de veille, indispensable, pour savoir ce qui se passe et vérifier qu’un des mandats ne se positionne pas vers une agence concurrente.

Utiliser les bons outils, entre sites web et logiciels

Tout bon agent immobilier se pose des questions sur la technique la plus efficace pour prospecter, optimiser sa pige immobilière, et ainsi éclipser la concurrence. Un premier moyen consiste à repérer des annonces postées par les particuliers sur différents sites web tels que leboncoin.fr, pap.com, seloger.com, paruvendu.fr. Cependant, cette activité chronophage ne permet pas toujours de déceler les meilleures opportunités, et elle ne permet pas non plus de filtrer les biens les plus adaptés au portefeuille d’une agence immobilière.

Pour que les conseillers immobiliers puissent travailler efficacement, il est obligatoire d’utiliser des outils qui les aident dans la recherche des nouveaux biens mis en vente et dans la quête de clients potentiels. Des logiciels immobiliers destinés aux professionnels de l’immobilier offrent la possibilité de garder en interne les informations d’un bien, les stocker et retrouver ainsi au même endroit l’intégralité des informations primordiales pour le quotidien d’une agence immobilière et d’un négociateur immobilier. Le choix doit d’un logiciel immobilier doit donc se faire avec une réflexion profonde.

L’objectif d’un logiciel immobilier vise donc d’optimiser la gestion d’un cabinet immobilier et de libérer le temps nécessaire à une agence immobilière pour lui permettre de se concentrer vers l’essentiel de ses services immobiliers et non pas sur des tâches administratives.

Se construire un carnet de contacts solide

Si le secteur évolue, les fondamentaux restent. Tous les professionnels de l’immobilier savent que, pour réussir, il faut développer un réseau. Par contre, constituer un carnet de contacts efficace prend du temps. D’où l’intérêt pour un agent de disposer d’un logiciel immobilier qui centralise les contacts.

Il faut donc optimiser chaque rencontre faite dans l’exercice de notre activité. Et ne pas oublier que chaque occasion est bonne pour se faire connaître, pour se créer de nouvelles relations professionnelles, afin d’en tirer profit sur le long terme. Il faut aussi savoir entretenir ces liens, afin de pouvoir saisir les opportunités lorsqu’elles se présentent.

Un réseau qui s’élargit considérablement avec les réseaux sociaux, lesquels permettent de rentrer en contact avec des vendeurs et des acheteurs, et d’interagir avec d’autres professionnels.

L’immobilier reste néanmoins un métier basé sur l’humain et la récompense survient lorsque le bouche à oreilles se réalise et qu’une agence reçoit ce que l’on appelle du lead: un prospect se présente sans qu’un agent n’ait eu besoin de le contacter en premier.