Qu’est ce que le stockage des données en entreprise ?

Le stockage des données est devenu un sujet sensible en entreprise. Il s’agit, aujourd’hui, du actif très important pour les sociétés des services, commerciales comme dans l’industrie.

Les données sont devenues un élément indispensable pour l’activité d’une entreprise. Ils permettent d’augmenter la productivité des différents services et d’améliorer la relation client. Ces données sont très variées et concernent des sujets aussi vastes que :

  • La connaissance client
  • La gestion et la comptabilité
  • La relation fournisseur
  • L’activité commerciale

Le stockage interne

Ces données peuvent être stockées en interne. Ce choix nécessite de posséder des serveurs, en interne. Toutes les informations liées à l’activité de ‘l’entreprise seront alors archivées sur un ou plusieurs serveurs locaux. Ces serveurs peuvent aller de la simple clé USB ou disque dur externe, pour les petites entreprises, à des serveurs plus importants pour les PME.

Le stockage des données peut alors être manuel ou automatisé ( enregistrement quotidien, hebdomadaire,…).

Le stockage externe

L’autre solution, pour les entreprises, est de stocker ses données en externe. Cela signifie que l’entreprise va choisir de sous-traiter cette activité. Ce stockage des données est généralement effectué sur un cloud. L’entreprise va alors faire appel à une société dont le métier est de posséder ses propres serveurs et de les mettre à disposition de ses clients, pour stocker ses données. Ces informations seront alors disponibles via une connexion web et accès client. Ce deuxième choix à l’avantage de limiter les risques de pertes de données, en délégant cette mission à des personnes dont c’est la spécialité. Même si le risque zéro n’existe pas.

Quelles sont les différentes bases de données d’une entreprise ?

Il existe différents types de bases de données dans une entreprise. On retient généralement 4 notions.

  • Le datawarehouse : Ce type de base englobe l’ensemble des informations d’une entreprise ( clients, fournisseurs, distributeurs, gestion,…). Cette base est la référence de l’entreprise pour une prise de décision.
  • Le datamart : Cette base de donnée est plus petite et se limite à un thème bien précis, ou service spécifique d’une société.
  • Le fichier client : Le fichier client est la base de données la plus fréquente dans les petites entreprises. Elle regroupe toutes les informations liées à la connaissance client et l’activité commerciale. Ce type d’information doit respecter la RGPD.

La Réglementation générale sur la protection des données

Ces données sont devenues un enjeu commercial et juridique pour les entreprises. L’Union Européenne a donc définie un cadre, en 2018, pour réglementer l’utilisation de ces données et la protection de ces dernières. Ce cadre s’appelle la Réglementation Générale sur la Protection des Données, ou RGPD.